Proverbs (Ives, Bryars, Reich)

share:

WITH BRUSSELS PHILHARMONIC

PROGRAMME

   
CHARLES IVES: THE UNANSWERED QUESTION [1908]
For string orchestra, solo trumpet and group of four wind instruments

STEVE REICH: PROVERB [1995]
For five voices, percussion and electronic keyboards

GAVIN BRYARS: THE SINKING OF THE TITANIC [1972]
For string ensemble and tapes (sounds, voices and recorded music)

STEVE REICH: TEHILLIM [1981]
In four movements. For four voices, six percussionists and large ensemble
   

CAST

   
Tom De Cock, conductor

Lore Binon, soprano
Kaoli Isshiki, soprano
Morganse Heyse, soprano
Els Mondelaers, mezzo-soprano
Kevin Skelton, tenor
Hitoshi Tamada, tenor

Musicians of Brussels Philharmonic & Ictus Ensemble:
Solo trumpet
Two flutes, two oboes and two clarinets
Six percussions and two keyboard players
Strings: four violins, two violas, two cellos and one double bass

Alexandre Fostier, sound engineer
   

production

   
Production & distribution: Ictus Ensemble
A coproduction with: Brussels Philharmonic

‘PROVERBS’ is a first step in a collaboration between Brussels Philharmonic and the Ictus.
On the programme are four minimalistic masterpieces of the 20th century, chosen for their introspective quality. ‘Tehillim’ (1981), Steve Reich’s absolute masterpiece, is at the core of the evening. On the other side of the spectrum, Gavin Bryars redefines the word ‘minimalism’ with ‘The Sinking of the Titanic’ (1972).

This concert is conceived as a poetic and quasi-narrative moment: carefully lit, amplified and with a quadrophonic mix. Starting with the ‘instrumental theatre’ of Charles Ives’ ‘The Unanswered Question’ (1908) and with Steve Reich’s ‘Proverb’ from 1995 in the middle – a gem of an evening with sure-fire expression.

PROVERBS’ is een eerste stap in een samenwerking tussen Brussels Philharmonic en Ictus. Op het programma vier minimalistische meesterwerken uit de 20ste eeuw, gekozen voor hun introspectieve kwaliteit. ‘Tehillim’ (1981), hét meesterwerk van Steve Reich, vormt de kern van de avond.

Aan de andere kant van het spectrum geeft Gavin Bryars met ‘The Sinking of the Titanic’ (1972) een andere betekenis aan het woord ‘minimalisme’.

Dit concert is opgevat als een poëtisch en quasi narratief moment. Zorgvuldig belicht, versterkt en in quadrofonie gemixt. Beginnend met het ‘instrumentaal theater’ van Charles Ives’ ‘The Unanswered Question’ (1908) en met als tussendoortje ‘Proverb’ uit 1995 van Steve Reich - een juweeltje van eenvoud en trefzekere expressie.

« PROVERBS » est le projet inaugural d'une collaboration avec le Brussels Philharmonic.

Au programme, quatre chefs-d'œuvre du minimalisme du XXe siècle, sélectionnées pour leur qualités introspectives. Le programme a été composé autour du chef d'œuvre incontesté de Steve Reich, TEHILLIM. Inspiré par les Psaumes de David, Tehillim constitue un moment de grâce dans le parcours du compositeur américain : les rythmes répétitifs et hypnotiques d'un côté, les rythmes complexes de la prière hébraïque de l'autre, trouvent ici un point d'équilibre magique.

A l'autre bout du spectre, dévoilant un autre sens au mot « minimalisme », THE SINKING OF THE TITANIC de Gavin Bryars offre une plongée dans un espace sonore conceptuel et narratif, presque cinématographique, teinté d'humour noir et d'une mélancolie sans limite.

La soirée s'ouvre avec THE UNANSWERED QUESTION (1908) de Charles Ives. Cette étrange et sublime pièce de 1908, qui capture l'auditeur dès la première seconde, est organisée narrativement comme un véritable « théâtre instrumental ». Un longue série d’accords, très répétitive, d'une lenteur extrême, est attribuée à un orchestre à cordes invisible. Une trompette solo lance dans l'espace, comme un représentant de notre humanité, une phrase en forme de question. Quatre instruments à vent lui répondent par une étrange cacophonie : plus personne ne sait. Tout ce jeu recommence sans cesse. L’oeuvre se termine par une dernière question, laissée sans réponse face au ciel noir.

Petit bijou de simplicité et de justesse d’expression, PROVERB a été écrit en 1995 par Steve Reich pour trois sopranos et deux ténors, accompagnés de deux vibraphones et deux orgues électriques. L’œuvre est inspirée de la polyphonie médiévale et laisse les mélodies se soumettre humblement au texte. Celui-ci consiste en un aphorisme de Ludwig Wittgenstein : How small a thought it takes to fill a whole life ! (Qu'elle est petite, la pensée qui peut remplir toute une vie !). En somme, Proverb commente en musique la question de Ives qui ouvrait le concert.

Agenda for this project

March 2021
  • Date Show Location
  • Mon 15.03 Proverb [Reich, Bryars, Ives] Flagey - Brussels - Belgium

    Proverbs (Ives, Bryars, Reich)

    With Brussels Philharmonic

    With Brussels Philharmonic. Tom De Cock, conductor. read more
May 2021
  • Date Show Location
  • Sat 08.05 Proverbs [Reich, Bryars, Ives] De Bijloke - Ghent - Belgium

    Proverbs (Ives, Bryars, Reich)

    With Brussels Philharmonic. Tom De Cock, conductor. read more
  • Wed 12.05 Proverbs [Reich, Bryars, Ives] deSingel - Antwerpen - Belgium

    Proverbs (Ives, Bryars, Reich)

    With Brussels Philharmonic. Tom De Cock, conductor. read more
November 2021
  • Date Show Location
  • Sat 13.11 Proverbs [Reich, Bryars, Ives] Concertgebouw - Brugge - Belgium

    Proverbs (Ives, Bryars, Reich)

    With Brussels Philharmonic. Tom De Cock, conductor. read more